ZÉLANDE

ZÉLANDE
ZÉLANDE

ZÉLANDE

L’une des provinces des Pays-Bas comprise dans le delta commun de la Meuse et de l’Escaut. Comme l’indique l’étymologie («Pays de la mer»), la Zélande est fragmentée en plusieurs îles séparées par de larges bras de mer tels que le Haringvliet, le Grevelingen, l’Escaut oriental et l’Escaut occidental; la Flandre zélandaise, non insulaire, est enclavée entre l’Escaut et la frontière belge. L’ensemble totalise 1 775 km2; un tiers environ a une altitude inférieure au niveau de la mer et le reste dépasse à peine ce niveau. Toute la province doit être défendue contre les fleuves et contre la mer par de hautes digues.

L’isolement dans un angle mort du pays, le morcellement insulaire, la difficulté des communications ont longtemps maintenu la Zélande dans un état de faible développement économique caractérisé par la pénurie d’emplois industriels, l’émigration des jeunes, le conservatisme politique et social.

Le raz de marée du 31 janvier-1er février 1953 qui causa plusieurs ruptures de digues, l’inondation de milliers d’hectares et la perte de nombreuses vies humaines a persuadé le gouvernement néerlandais d’entreprendre de grands travaux de défense contre la nature et de moderniser l’économie: c’est le plan Delta.

En 1961, les trois îles méridionales de Nord-Beveland, Sud-Beveland et Walcheren ont été soudées en un bloc d’un seul tenant et définitivement rattachées au continent. Une route, sautant d’île en île, relie Rotterdam à Flessingue grâce à trois ponts immenses jetés sur le Haringvliet, le Grevelingen et l’Escaut oriental (1964-1966). Une autoroute, Flessingue - Bergen-op-Zoom (1973), forme le grand axe du bloc péninsulaire méridional.

Mais la partie la plus spectaculaire du plan Delta consiste à fermer à l’aval trois des quatre débouchés de la Meuse-Escaut par de puissantes digues sur le Haringvliet (1971), sur le Grevelingen (1972) et enfin sur l’Escaut oriental (un premier barrage à l’intérieur des terres achevé en 1985 et, en 1986, un barrage mobile à l’embouchure qui n’est fermé qu’en cas de forte tempête), de façon à raccourcir les lignes de défense contre la mer et à retenir en arrière des digues un énorme volume d’eau douce utilisable par l’industrie et les besoins domestiques. Un seul bras de mer reste ouvert, l’Escaut occidental par lequel on accède au port belge d’Anvers. À frais communs avec la Belgique, les Pays-Bas ont, en outre, élargi le canal maritime de Gand à Terneuzen et réalisé le creusement d’un grand canal Anvers-Rotterdam à travers la Zélande. Pour stimuler la croissance économique, l’État néerlandais accorde diverses primes et subventions aux entreprises qui s’installent dans les «noyaux de développement» tels que Terneuzen, Goes, Sint-Maartensdijk, Zierikzee ou Flessingue-Est.

Flessingue (44 100 hab. en 1993), le principal centre industriel de la province, a ajouté à ses activités traditionnelles comme la pêche et les chantiers navals de grosses unités d’industrie chimique à capitaux étrangers (Hoechst, Atochem). Terneuzen (35 400 hab. en 1993), de même, a attiré des usines d’électronique et d’industrie chimique. C’est le troisième port des Pays-Bas, avec un trafic de 9,3 millions de tonnes en 1993. Le chef-lieu de la province, Middleburg (40 100 hab. en 1993), vit surtout de son activité touristique et commerciale. La centrale nucléaire de Borssele, située près de Flessingue et de Middelburg, au bord de l’Escaut, doit être fermée en 2004. Les entreprises attirent une partie de la main-d’œuvre libérée par la modernisation de l’agriculture. Cette dernière n’occupe plus que 2 p. 100 de la population active. Les cultures arables (blé, orge, betterave à sucre, pomme de terre, lin), l’arboriculture (pommiers, poiriers, cerisiers) et la bulbiculture comptent davantage que l’élevage laitier.

La population de la Zélande augmente rapidement: 285 000 habitants en 1960, 356 000 en 1990. Néanmoins, la densité (200 hab. au kilomètre carré) reste faible pour les Pays-Bas.

Zélande
(en néerl. Zeeland) prov. du S.-O. des Pays-Bas; 1 790 km²; 355 780 hab.; ch.-l. Middelburg; v. princ. Flessingue. Agriculture. élevage. à un niveau plus bas que celui de la mer, la Zélande est protégée par plus de 400 km de digues.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Zelande — Zélande Zélande Provincie Zeeland Blason de la Zélande Drapeau de la Zélande Localisation …   Wikipédia en Français

  • zelande — ZELANDE, voyez Selande …   Thresor de la langue françoyse

  • Zélande —  Ne doit pas être confondu avec Seeland. Zélande (nl) Provincie Zeeland …   Wikipédia en Français

  • Zélande (Pays-Bas) — Zélande Zélande Provincie Zeeland Blason de la Zélande Drapeau de la Zélande Localisation …   Wikipédia en Français

  • Zélande-du-Nord — 55°10′N 11°50′E / 55.167, 11.833 …   Wikipédia en Français

  • Zélande (Danemark) — Seeland (Danemark) Pour les articles homonymes, voir Seeland. L île de Sjælland (ou Seeland en français, mais mieux vaut éviter d employer ce terme pour éviter la confusion avec le Seeland suisse) est la plus grande île du Danemark où se… …   Wikipédia en Français

  • Province de Zélande — Zélande Zélande Provincie Zeeland Blason de la Zélande Drapeau de la Zélande Localisation …   Wikipédia en Français

  • Afrique Du Sud-Nouvelle-Zélande En Rugby À XV —  Afrique du Sud  Nouvelle Zélande 78 confrontations Victoires Afrique du Sud …   Wikipédia en Français

  • Afrique du Sud-Nouvelle-Zelande en rugby a XV — Afrique du Sud Nouvelle Zélande en rugby à XV  Afrique du Sud  Nouvelle Zélande 78 confrontations Victoires Afrique du Sud …   Wikipédia en Français

  • Afrique du Sud-Nouvelle-Zélande en rugby à XV —  Afrique du Sud – Nouvelle Zélande  83 confrontations Victoires Afrique du Sud …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”